DASSAULT " Mirage " III R/III R D
1er vol le 31 octobre 1961

 

Il constitue la version de reconnaissance tactique à toutes altitudes du Mirage III E grâce à 5 caméras OMERA placées dans le nez, il conservait l'aérodynamique, la motorisation et tous les systèmes de base, y compris les moyens de navigation de son prédécesseur. Il en avait donc les mêmes performances et la même capacité offensive. La différence essentielle portait sur le remplacement du radar frontal THOMSON CSF Cyrano 2 par une pointe avant structurale équipée de caméras de différents types et de différentes focales.

Après les essais de deux prototypes Mirages III R n°01 et 02, obtenus à partir de cellules de Mirage IIIC de série, l’armée de l’air a commandé 50 exemplaires.

Une seconde série de 20 appareils « Mirage » III RD (système de navigation Doppler, nouveaux équipements) a par la suite été livrée et ont équipé la 33e escadre de reconnaissance de l'Année de l’Air Française basée à Strasbourg à partir de 1963.

Vous retrouverez le mirage III RD n°352 dans notre musée

Les caractéristiques techniques du Mirage 3 RD

Découvrez l'univers du pilote d'un Mirage III: son cockpit

retour