Histoire

La grande aventure du transport aéronautique supersonique commence à la fin des années 50, suite aux études britanniques sur le DE HAVILLAND COMET et françaises sur le projet SUPER CARAVELLE. C'est le 29 novembre 1962 qu'aura lieu la fusion des deux programmes. 5 ans après le lancement de ce programme commun, c'est en décembre 1967 que CONCORDE sort du hangar de TOULOUSE.

Le premier vol de CONCORDE, avec André TURCAT aux commandes, secondé par Jacques GUIGNARD, Henri PERRIER et Michel RETIF, à lieu le 2 mars 1969 et durera 29 minutes. Mach 1 sera passé en octobre 1969 et Mach 2, un an plus tard.

Pendant les 5 années qui suivent CONCORDE subira toutes sortes de tests, au sol et pendant plus de 800 H de vol.

CONCORDE, recevra son certificat de navigabilité, le 10.octobre.1975.

 

TOULOUSE pour la FRANCE et FILTON pour l'ANGLETERRE seront les deux centres de production des appareils. La première sortie hors de FRANCE de CONCORDE aura lieu en direction de DAKAR, soit un vol de 2H30. A ce moment 74 commandes ou options on été prises par 16 compagnies aériennes dont 8 sont Nord Américaines. En 1973 la crise du pétrole et les pressions écologistes entraînent en quelques mois l'annulation générale des commandes. Seules AIR FRANCE et BRITSH AIRWAYS exploiteront CONCORDE.

Après l'annulation des commandes de 1973, il est décidé de construire 20 appareils. En plus des deux prototypes et des deux appareils de présérie, 16 CONCORDES seront construits, répartis entre AIR FRANCE et BRITISH AIRWAYS.

Le premier vol commercial de CONCORDE /AIR FRANCE - PARIS RIO a lieu le 21 janvier 1976. 

Voler à plus de deux fois la vitesse du son pendant plus de 3 heures aucun avion, civil ou militaire, autre que CONCORDE, n'est capable de réaliser cet exploit. Pensez, au passage, à LINDBERGH qui en 1927, avec son SPIRIT OF SAINT LOUIS, a traversé l'Atlantique Nord dans le sens NEW YORK - PARIS en 33 heures et 30 minutes et à CONCORDE qui le jour de NOËL 1989 a parcouru la même distance en 2 heures 59 minutes 40 secondes.

Aujourd'hui à l'aube du transport supersonique même les mots ont changé. On prend l'avion mais on vole sur CONCORDE, c'est bien là toute la différence.

 

Quelques caractéristiques techniques de CONCORDE.

Envergure 25,56 m  Longueur 62,10 m
Hauteur 11,41m  Surface de voilure 328,25 M2 
Distance de décollage 3 200 m Distance d'atterrissage 2 440 m
Vitesse de croisière maximale Mach 2,04  Altitude 19 000 m 
Distance franchissable 6 200 km avec 100 passagers    

La propulsion est assurée par 4 moteurs ROLLS-ROYCE/SNECMA OLYMPUS 593 qui développent chacun 17 260 kg de poussée. Nous sommes loin des 250 kg de poussée du premier réacteur de 1937.

 

Pour un vol PARIS - NEW YORK CONCORDE emporte 92 à 95 tonnes de carburant pour en consommer 80 tonnes environ. Au roulage CONCORDE consomme 1 tonne de kérosène
Avec près de 70 tonnes de poussée, au décollage, soit 160 000 CV CONCORDE atteint malgré ses 185 tonnes près de 400 km/h en 30 secondes et pourrait battre pendant le roulage n'importe quelle FORMULE 1.

Le décollage s'effectue avec la post combustion sur les quatre moteurs. La P.C. est coupée ensuite pour des raisons de bruit et CONCORDE prend une vitesse antibruit de 280 nœuds soit environ 500 km/h, il augmente progressivement sa vitesse en prenant de l'altitude pour passer le mur du son au dessus de la Manche. Il lui faut alors 1/2 heure pour passer de Mach 1 à Mach 2

A Mach 2 CONCORDE va parcourir 100 km toutes les 3 minutes soit 555 mètres par seconde- et consommer 1 tonne de kérosène à 18.000 mètres d'altitude.
A cette vitesse, malgré le froid qui règne à l'extérieur, environ: -57°C, la peau de l'avion va atteindre une température de: +127°C, ce qui va provoquer un allongement de CONCORDE d'environ 23 cm.
Un avion de chasse à Mach 3,27 supporterai une température de: +350°C.

CONCORDE est le seul avion civil à mettre les reverses, car il ne dispose pas d'aérofreins.
Sa masse à l'atterrissage sera de 110 tonnes environ.

Sa vitesse de touché des roues sera de près de 300 km/h. Une piste de 2 400 m lui suffirait, donc,. pas de problème avec les 3 800 m de Roissy.

sommaire