Tests Concorde 02 en conditions extrêmes

Généralités

Concorde  02 F-WTSA

Arrivée  au  Musée  Delta

 

ESSAIS  EN  CONDITION  DE  FROID  EXTRÊME

Le 07 février 1974 il quittera Toulouse pour Fairbanks, en Alaska, (avec escale à Keflavik) où il effectuera une campagne d’essais en situation de grand froid (la température est descendu à moins 45°C). Il porte alors les couleurs des deux compagnies aériennes des pays constructeurs, British Airways coté droit et Air France coté gauche. Plusieurs vols seront réalisés sur place, après une semaine de testes au sol. Un vol, allé et retour, pour une démonstration à Anchorage, le 15 février, lui permettra de se dégourdir le train d’atterrissage. Il prendra le chemin inverse pour son  retour à Toulouse le 19 février.               

C’est son 117ème vol du 21 mars 1974, à Toulouse, qui le verra franchir le cap des 300 heures de vol effectif, et son 135ème  le 20 mai les 150 heures de vol supersonique.

DÉBUT  DE  LA  CAMPAGNE  DES  TESTS  D’ENDURANCE

 Le 26 mai 1974, il quitte Toulouse pour Paris – Roissy Charles de Gaulle, pour débuter une campagne de vols d’endurance, dernière étape avant la certification.

 En partant de Roissy, entre le 27 mai et le 05 juin 1974, il va effectuer cinq aller et retour Paris – Dakar – Rio de Janeiro en mois de 6 heures de vol réel, dont, entre quatre et cinq heures à vitesse supersonique, seulement coupé par une escale technique de 50 minutes à Dakar.

 Le 05 juin il effectue l’aller et retour Paris – Rio – Paris dans la même journée, soit un parcours de 18 200 kilomètres, départ de Roissy à 7 h 12 min, retour à Roissy le même jour à 21 h 58 min, ce qui représente 11 h 20 min de vol effectif dont 8 h 55 min de vol à vitesse supersonique.

C’est pendant cette campagne qu’il dépassera le 02 juin, entre Dakar et Rio, lors de son 151ème vol, les 400 heures de vol effectif.

 Son 158ème vol le ramènera de Paris – Roissy Charles de Gaulle à Toulouse le 06 juin 1974, et c’est au cours de son vol suivant, après quatre jours de maintenance, qu’il franchira le cap des 200 heures de vol supersonique.

 

suivant

 

 

 

 

 

Toute la vie du Concorde 02

Histoire du Concorde

Caractéristique techniques