CONCORDE  001  ET L’ÉCLIPSE

Généralités

Concorde  02 F-WTSA

Arrivée  au  Musée  Delta

 Avant de prendre sa retraite, avec un aménagement spécifique, dont un hublot au niveau du toit, transformé en laboratoire volant il permettra le 30 juin 1973 à une équipe d’astronomes de suivre pendant 75 minutes une éclipse de soleil en Afrique, au cours d’un vol entre Las Palmas et N’Djamena.   

Remis dans son état initial, il effectuera son 397ème et dernier vol le 19 octobre 1973 entre Toulouse et Le Bourget où il sera remis au Musée de l’Air et de l’Espace après 812 heures de vol dont 254 à vitesse supersonique.   

C’est donc le CONCORDE  02 qui lui succédera aux essais en vol avec une configuration nouvelle. En effet, par rapport à l’avion initial, on retrouve le nouveau nez testé sur l’appareil de présérie britannique, l’envergure a été augmentée et passe de 23,80 mètres à 25,60 mètres, la dérive prend de la hauteur, la nouvelle queue longue apparaît et avec le nouveau nez la longueur passe de 51,80 mètres à 62,19 mètres.

 La porte d’accès par l’arrière (escalier type Caravelle) disparaît au profit d’un plus grand volume intérieur  utilisable, La masse maximale au décollage passe à 177 tonnes (trois ans plus tard, en fin de période d’essais elle sera passée à 182 tonnes). La capacité d’emport en carburant est accrut.

 En raison de toutes ces modifications, la structure générale est renforcée ainsi que les trains d’atterrissages. Cet appareil, dans sa nouvelle configuration, est le premier CONCORDE à avoir la capacité de traverser, sans escale, l’Atlantique Nord.

 Pour les avions de série, la masse maximum au roulage sera portée à 185,300 tonnes pour une charge maximum au décollage de 185,070 tonnes. La masse maximum à l’atterrissage sera de 111,130 tonnes.

suivant

 

 

 

 

 

 

 

Toute la vie du Concorde 02

Histoire du Concorde

Caractéristique techniques